7 - Caubel (commune de Lacaussade)

Où affleurent les argiles gréso-carbonatées des Molasses du Fronsadais surmontées par le calcaire lacustre   de Castillon de l’Oligocène inférieur (-32 Ma   env. - âge Paléogène supérieur)

Téléchargez la balade

Accès au site

Observation des argiles gréso-carbonatées des Molasses du Fronsadais surmontées par le Calcaire lacustre   de Castillon de l’Oligocène inférieur (-32 Ma   env. - âge Paléogène supérieur)

Accès

Depuis Lacaussade, petit village situé à 5,5 km au sud-est de Monflanquin, bastide typique édifiée sur une table de calcaire lacustre   miocène, prendre la route D233 vers le sud. Environ 1 400 m au sud du village, la route aborde par un virage serré la descente dans la petite vallée de la Leyze. Les affleurements   s’observent en talus et fossés de la route.

Que voir ? Que conclure ?

Observation des argiles gréso-carbonatées des Molasses du Fronsadais surmontées par le Calcaire lacustre   de Castillon de l’Oligocène inférieur (-32 Ma   env. - âge Paléogène supérieur)

Paléoenvironnement  

Après le dépôt des formations fluviatiles à faciès   sablo-gravelo-argileux de l’Eocène inférieur et moyen, le comblement du bassin   s’accélère à la suite de la surrection   des Pyrénées. A partir de l’Eocène supérieur basal, tout le secteur est occupé par une très vaste plaine alluviale marécageuse à dépôts argilo-silteux, parcourue par des cours d’eaux divagants charriant des sables feldspathiques. Les chenaux gréseux à stratifications obliques sont typiques de la partie supérieure de cette formation des Molasses du Fronsadais.

Hydrogéologie  

En termes d’hydrogéologie  , les membres inférieur et moyen très argileux des Molasses du Fronsadais sont un aquitard très imperméable et puissant de plusieurs dizaines de mètres, qui supporte la nappe   d’eau superficielle, souvent perchée, contenue le plus souvent dans la Formation de Castillon, quand sa fissuration et/ou karstification est significative. Mais quand les sables chenalisants du membre supérieur des Molasses sont présents, cette même nappe   d’eau est préférentiellement contenue dans cet aquifère   à forte porosité   matricielle.

Illustrations

Parcourez les affleurements   en cliquant sur les vignettes ci-dessous et découvrez les explications géologiques et interprétations hydrogéologiques.

Figure 1 : Base de l'affleurement montrant les Molasses du Fronsadais (Platel JP., 2013)

Figure 1 : Base de l’affleurement montrant les Molasses du Fronsadais (Platel JP., 2013)

Géologie

La base de la coupe est constituée par des argiles silto-carbonatées vert-jaune, visible dans le talus du fossé. Il s’agit du membre moyen de la Formation des Molasses du Fronsadais, dont les argiles à dominante de smectites ont souvent été exploitées, depuis de nombreux siècles, comme matière première pour la fabrication de poteries culinaires et par la suite de tuiles et de briques.
Au-dessus, le talus de la route montre la superposition d’une assise de quelques mètres de silts argileux, gris-jaunâtres, passage latéral de sables plus grossiers donnant parfois des grès, par une barre de calcaire blanchâtre, plus ou moins marno-crayeux à la base. Dans ces grès molassiques, les feldspaths et les micas sont abondants, ainsi que les minéraux lourds.

Revenir en haut