9 - Falaise de La Roque Saint-Christophe (commune de Peyzac-le-Moustier)

Où affleurent les calcaires bioclastiques   jaunes karstifiés de plate-forme moyenne du Coniacien moyen (-87 Ma   env. - âge Crétacé supérieur)

Accès au site

Observation de calcaires bioclastiques   jaunes karstifiés de plate-forme moyenne du Coniacien moyen (-87 Ma   env. - âge Crétacé supérieur)

Accès

En venant des Eyzies au sud, par la route D706 qui suit la vallée de la Vézère, il faut tourner vers l’est juste avant le pont qui arrive au Moustier. On longe le bas de l’imposante falaise de la Roque Saint-Christophe pour accéder à un parking. On poursuit la petite route à pied après le virage sur 200 m pour arriver à un petit belvédère en face de la falaise.

Carte de localisation du site à visiter (© IGN, Convention N°0137/GIP ATGeRi)"
Carte de localisation du site à visiter (© IGN, Convention N°0137/GIP ATGeRi)

Localisation des affleurements décrits (© IGN 2009, Convention N°0137/GIP ATGeRi)"
Localisation des affleurements décrits (© IGN 2009, Convention N°0137/GIP ATGeRi)

Que voir ? Que conclure ?

Observation de calcaires bioclastiques   jaunes karstifiés de plate-forme moyenne du Coniacien moyen (-87 Ma   env. - âge Crétacé supérieur)

Hydrogéologie

En termes d’hydrogéologie, les calcaires gréseux du Coniacien constituent un très bon réservoir à perméabilité   importante en relation avec la forte porosité   existant dans le karst   (fissures, fractures tectoniques élargies, conduits) et, quand les grès calcaires ne sont pas trop cimentés par la diagenèse  , dans la porosité   matricielle.
C’est à partir de l’émersion de la région, dès le Tertiaire et surtout au Quaternaire, que le processus de karstification en domaine continental altère les calcaires en suivant leur fissuration. Les conduits du karst   sont maintenant dénoyés, car situés bien au-dessus du niveau de la nappe  . C’est le résultat de l’encaissement de la Vézère. On voit dans les falaises du secteur des Eyzies qu’il existe plusieurs niveaux de cavités alignées, témoignant des phases de stagnation de l’encaissement de la rivière au cours du Quaternaire, niveau de base de la nappe   d’eau souterraine.

Illustrations

Parcourez les affleurements   en cliquant sur les vignettes ci-dessous et découvrez les explications géologiques et interprétations hydrogéologiques.

Revenir en haut