Le forage artésien

>> Visionnez la vidéo (1 min) de l’eau qui jaillit d’un forage (Fabien Capéran, technicien hydrogéologue, BRGM Aquitaine)

Pourquoi l’eau jaillit-elle du sol ?

Un puits artésien est une exsurgence [1], formant un puits où l’eau jaillit spontanément ou par forage.
L’artésianisme se produit lorsque la configuration particulière de la géologie d’un lieu et sa topographie provoquent une telle mise en pression de l’aquifère   que la ligne piézométrique   « sort » du sol.

Schéma de forage artésien ©CESEAU"
Schéma de forage artésien ©CESEAU

L’artésianisme en Aquitaine

Dans la région, les forages artésiens sont assez rares, surtout depuis que les nappes   subissent une perte de charge en raison d’une exploitation excessive.
Quelques dizaines seulement sont recensées, dont le forage « Les Bordes » sur la commune d’Allemans (Dordogne). Il s’agit d’une nappe   du Crétacé supérieur correspondant à une formation de calcaires et sables.

Forage « Les Bordes » ©IGN"
Forage « Les Bordes » ©IGN

Fabien CAPERAN, technicien hydrogéologue au BRGM Aquitaine

« Ce forage agricole, sur la commune d’Allemans, est un forage artésien. La nappe   étant sous pression, l’eau jaillit du sol lorsque l’on ouvre la vanne. Elle est recueillie dans un bassin   qui sert pour l’arrosage agricole. La pression dans le forage est à 1,9 bar. Une pression contraire s’exerce, la pression atmosphérique. C’est la différence des deux qui nous permet de calculer la pression absolue. Elle est ici d’environ 1 bar. Cela suffit pour faire jaillir l’eau à la base du forage. Il y a ensuite une perte de charge à cause du frottement dans les tuyaux ».

[1émergence d’eau souterraine, provenant de la seule infiltration des eaux de pluie

Revenir en haut

A la recherche des eaux souterraines