Projet Eaux-SCARS

Hydrogéologie des Systèmes CArbonatés Réservoirs du Secondaire au nord-est du Bassin   aquitain

Caractérisation du fonctionnement des aquifères   et de leurs interactions avec le milieu superficiel dans un contexte de changement global

Projet 2020-2026

PARTENAIRES DU PROGRAMME

partenaire

CONTEXTE ET ENJEUX

Au nord-est du Bassin   aquitain, les formations carbonatées du Jurassique et du Crétacé affleurent en bordure du Massif central et s’enfoncent progressivement vers l’ouest, en direction de l’Océan atlantique.
contexte

Ces formations carbonatées et les ressources en eau qu’elles renferment contribuent au patrimoine naturel et économique de ces territoires. Elles constituent en effet des réservoirs stratégiques pour satisfaire les besoins en eau, tant pour l’alimentation en eau potable   que pour l’agriculture. Ces formations sont en lien étroit avec les milieux superficiels (zones humides et cours d’eau). Ces aquifères   sont aussi le siège de systèmes karstiques   dont les structures et fonctionnements singuliers compliquent la gestion des ressources en eau. Le caractère stratégique de ces nappes   va se voir renforcé dans un contexte de changement climatique et la question de la disponibilité de l’eau sur ces territoires à moyen et long terme sera prégnante.

Dans ce contexte, les enjeux d’aujourd’hui consistent à anticiper la pérennité de la ressource en eau souterraine pour concilier autant que possible l’ensemble des usages tout en maintenant les milieux superficiels et la biodiversité associée. Il s’agit également de garantir une gestion de la ressource équilibrée entre les territoires.

QUESTIONS SCIENTIFIQUES

En lien avec les problématiques du territoire et des acteurs locaux et régionaux

Passez sur les pastilles pour afficher le texte.

schema questions scientifiques2 Ces questions scientifiques majeures doivent être évaluées de manière prospective, au regard de l’impact des changements climatiques et socio-économiques sur la ressource en eau des systèmes karstiques. L’intégration de ces changements globaux dans la compréhension du fonctionnement hydrogéologique des réservoirs et de leur restitution au travers des modèles numériques notamment doit permettre d’améliorer à long terme la gestion et la protection des ressources en eau. 
L’appropriation des travaux de recherche et l’émergence d’une gestion collective de la ressource passent par une démarche collaborative au cours de laquelle les acteurs et usagers de l’eau doivent construire une vision partagée de cette ressource, de son intérêt stratégique et économique pour le territoire, en tenant compte des évolutions climatiques et économiques attendues dans les prochaines décennies. 
Quelles sont les modalités de fonctionnement de ces réservoirs carbonatés de nature karstique et les modalités d’échanges entre aquifères au sein du multicouche nord-aquitain ? Les différentes nappes d’eau souterraine ne sont pas uniformément isolées les unes des autres : en raison de changements de faciès, de disparition d’épontes ou de fractures et drains verticaux, elles apparaissent en réalité en connexions entre elles. Ajouté à la spécificité de la composante karstique de l’écoulement à l’intérieur même de ces aquifères, ceci complexifie la gestion et l’appréhension de la vulnérabilité des forages qui les exploitent et des sources qui en émergent. Quelles sont les modalités d’infiltration à court, moyen et long termes et leurs implications dans la recharge des aquifères au niveau des zones d’affleurement notamment ?  Connaître leurs quantités, leurs temporalités ou encore leurs vitesses permettra de préciser le signal d’infiltration dans les modèles régionaux et consolidera la caractérisation à une échelle plus locale de la vulnérabilité de la ressource (captage d’eau potable par exemple). Quels sont les degrés d’interaction entre les systèmes carbonatés et les cours d’eau ? Ces derniers forment un écosystème dynamique qui abrite une biodiversité riche. Ils soutiennent également de nombreuses activités humaines (alimentation en eau potable ou industrielle, irrigation agricole, baignade, pêche, activités nautiques) et les enjeux économiques associés. De par leur contribution au maintien des débits d’étiage et des zones humides, la connaissance des relations nappes/rivières est primordiale.

OBJECTIFS

L’objectif scientifique du projet est d’appréhender l’évolution des ressources en eau dans un contexte de réservoirs carbonatés complexes soumis au changement global, en revenant en tant que de besoin sur les concepts géologiques et hydrogéologiques. Il devra apporter les éléments nécessaires à :

  • La caractérisation hydrogéologique des réservoirs, permettant de revenir sur la géométrie des réservoirs et les caractéristiques hydrodynamiques et hydrochimiques des aquifères   à des fin d’exploitation des ressources en eau.
  • L’évaluation du renouvellement de la ressource en eau dans un contexte de changement global en particulier la recharge, les échanges nappes  -rivières et l’évolution de la demande.

D’un point de vue opérationnel, l’ensemble de ces résultats permettra d’améliorer la représentativité du Modèle Nord-aquitain sur la marge nord-est aquitaine, en vue notamment d’évaluer les réserves disponibles et de quantifier et qualifier la contribution de ces aquifères   carbonatés aux milieux superficiels (soutien d’étiage, maintien des zones humides et de la biodiversité associée), et apportera les éléments factuels nécessaires pour asseoir des règles de gestion sur le territoire.

PROGRAMME TECHNIQUE

Cliquez sur les sous axes pour accéder à leurs avancements.

schema programme technique 1.1 Géométrie et changement de faciès des formations 1.2 Karstogénèse des massifs nord-aquitains 1.3 Hydrogéologie et hydrochimie des réservoirs 2.1 Spatialisation de la recharge 2.2 Interactions surface-souterrain 2.3 Estimation de la recharge actuelle et future 2.4 Etude socio-économique des usages 3.1 Outils cartographiques 3.2 Amélioration du MONA

SE TENIR INFORME DE L’AVANCEMENT DU PROJET


  • Les travaux font l’objet de rapports et communications scientifiques accessibles ici.
  • Consultez les newsletters qui reprennent les avancées des travaux et les rapports parus ici.
  • Les pages SIGES dédiées au projet seront régulièrement mises à jour
  • Contacter l’équipe projet : eaux-scars brgm.fr

PLATE-FORME DE PARTAGE DES DONNEES

Vous pouvez avoir accès à l’ensemble des données collectées et acquises dans le cadre de ce projet au travers de la plate forme de mise à disposition des données accessible via le groupe de couche Eaux-SCARS dans l’espace cartographique

Revenir en haut