5 - Formations et sources du Crétacé supérieur à l’Eocène inférieur, en Chalosse



Au cours de cette balade, vous découvrirez les aquifères   profonds du sud des Landes et quelques sources qui leur sont associées.

Ils sont visibles par le biais de structures anticlinales et diapiriques qui font remonter à la surface des formations aquifères   habituellement profondes. Les structures géologiques (en italique ci-dessous) à l’origine des affleurements   ou des sources rencontrés dans cette balade sont précisées pour chacun des sites proposés.

L’excursion présente :

  • les calcaires et marnes du Maastrichtien, visibles dans l’ancienne carrière de Dumes et un bloc de grès de l’Eocène inférieur (Yprésien) (anticlinal   d’Audignon),
  • la source   des Eschourdes (diapir de Bastennes-Gaujacq),
  • les calcaires et marnes du Crétacé supérieur (Campano-Maastrichtien) et le calcaire du Paléocène basal (Danien) (diapir d’Angoumé-Tercis-Dax),
  • enfin la Fontaine chaude de Dax (diapir d’Angoumé-Tercis-Dax).

La balade est localisée dans la région de la Chalosse, plus précisément au sud de l’Adour.
La Chalosse couvre une superficie de 2 000 km2. C’est un territoire scindé en deux par le fleuve Adour, au nord duquel, le faible relief annonce le paysage typique de la Forêt Landaise, alors qu’au sud, les vallées et coteaux ondoyants préviennent des contreforts des Pyrénées.
Pays de transition entre deux paysages extrêmes, la Chalosse offre d’extraordinaires panoramas. Bien entendu, la géologie y est pour quelque chose, car si le nord des Landes n’a presque pas été affecté par les déformations issues de l’orogénèse pyrénéenne, le sud, lui, a bien été perturbé. Les structures géologiques résultantes contribuent à la diversité des terrains arrivant à la surface, donnant un relief plus riche et contrasté.

Impactant la géomorphologie, ces plissements structuraux sont aussi à l’origine de phénomènes hydrogéologiques atypiques : les sources. Les aquifères   profonds remontent localement à la surface, à la faveur des anticlinaux ; les nappes   captives pouvant devenir libres à cette occasion. L’eau restée sous pression peut être expulsée vers la surface, favorisant l’émergence de sources.

Au droit de ces structures, l’exploitation d’eaux thermales et les captages d’eau potable sont très fréquents.
Les eaux chaudes minéralisées sont exploitées depuis l’époque antique à Préchacq, Saubusse, Tercis, Dax,…. Les eaux thermales ont fait des Landes, le premier département thermal français et de Dax, la première station thermale de France (voir le site n°4).