5 - Site du moulin de Bernachon (commune de Saucats)

Téléchargez la balade

Accès au site

Observation d’une phase transgressive du cycle sédimentaire de l’Aquitanien.

Accès

Depuis le bourg de Saucats, se diriger vers La Brède, sur la route D108. Au lieu-dit Joachim, tourner à droite sur la route C7. Se garer le long de la route, au bord d’une piste gravée (qui part vers le nord). Se rendre sur le site du moulin de Bernachon à pied.
Voir aussi le plan des sites à l’arrêt n°4.

Carte de localisation du site à visiter (© IGN, Convention N°0137/GIP ATGeRi)"
Carte de localisation du site à visiter (© IGN, Convention N°0137/GIP ATGeRi)

Localisation des affleurements décrits (© IGN 2009, Convention N°0137/GIP ATGeRi)"
Localisation des affleurements décrits (© IGN 2009, Convention N°0137/GIP ATGeRi)

Que voir ? Que conclure ?

Observation d’une phase transgressive du cycle sédimentaire de l’Aquitanien.

Généralités

L’affleurement   se situe sur la rive droite de la rivière « Le Saucats » (nommé aussi « Saint-Jean-d’Etampes », sur la commune de La Brède. Il se présente sous la forme d’une falaise de 6 à 7 mètres. Il fait partie du stratotype de l’étage Aquitanien, défini par Karl Mayer-Eymar en 1858 et entériné par les Résolutions du Comité du Néogène Méditerranéen à Vienne en 1959.

Illustrations

Parcourez les affleurements   en cliquant sur les vignettes ci-dessous et découvrez les explications géologiques et interprétations hydrogéologiques.

Figure 4 : Calcaires et dépôts de travertin du Cratoneurion du site de Bernachon (©Bourbon P., 2017)

Figure 4 : Calcaires et dépôts de travertin du Cratoneurion du site de Bernachon (©Bourbon P., 2017)

Géologie

Les travertins sont des roches sédimentaires calcaires continentales, se formant aux émergences de certaines sources. En effet, l’eau circulant dans un substrat carbonaté entraîne la dissolution puis, à l’émergence de la source, la précipitation de carbonate de calcium. Ce dépôt de carbonates provoque un encroûtement de diverses espèces de bryophytes [1].
Plusieurs groupements sont représentés selon les conditions stationnelles (hauteur de falaise, importances des sources…). L’alliance caractéristique, entre les sources pétrifiantes avec formations de travertins et les végétaux, est dénommée le Cratoneurion, dans laquelle sont présentes des mousses comme Palustriella commutata, Cratoneuron filicinum, Eucladium verticillatum ; des hépatiques à thalles Conocephalum conicum, Pellia endiviifolia, Aneura pinguis ; et parfois des micro-hépatiques à feuilles comme Cephaloziella bicuspidata.

Revenir en haut