La vie économique en Aquitaine

Les richesses naturelles mises en valeur

Carte touristique de l'Aquitaine
L’agriculture, la sylviculture, la pêche ou encore l’aquaculture jouent un rôle majeur dans l’économie régionale. L’Aquitaine est la première région agricole française. 10% des actifs travaillent dans le secteur agricole, alors que la moyenne nationale se situe autour de 4 %.
L’Aquitaine est connue pour son vin de Bordeaux et des coteaux du Jurançon. On y produit la majeure partie des pruneaux d’origine française dont le fameux pruneau d’Agen mais aussi des fraises, des kiwis, du maïs, des carottes, des asperges…
Cette production végétale est complétée par la pratique de l’élevage en particulier dans les Pyrénées et sur le piémont du Massif Central. Mais, l’Aquitaine reste surtout la première région productrice de foie gras.
Elle est aussi une importante région forestière : la forêt des Landes, qui s’étend sur plus d’un million d’hectares, est le plus grand massif forestier d’Europe. Plantée au XIXème siècle pour assainir les zones marécageuses, les pins maritimes sont aujourd’hui cultivés pour leur bois.
Enfin Saint-Jean-de-Luz, Hendaye, Capbreton et Arcachon sont les principaux ports de pêche et l’ostréiculture du Bassin   d’Arcachon est très réputée.

La grande diversité des paysages dans la région permet le développement du tourisme, tant en montagne, que dans les zones de forêt ou sur le littoral atlantique.
Les eaux thermales attirent aussi les touristes. Ces eaux chaudes provenant des profondeurs de la terre sont exploitées pour leurs vertus thérapeutiques dans le sud de la région notamment aux alentours de Dax, et à Casteljaloux dans le Lot-et-Garonne.

Une population urbaine en augmentation

Au 1er janvier 2012, l’Aquitaine compte 3 285 970 habitants. La région est redevenue attractive : le solde migratoire favorable porte la croissance retrouvée.
Mais les zones d’habitat ne sont pas également réparties sur le territoire. Les zones agricoles et forestières voient leur population partir. Alors que les agglomérations et les zones littorales subissent une forte croissance. L’exemple le plus marquant est celui du département de la Gironde, le plus peuplé. Cette situation s’explique par l’existence d’une importante agglomération : Bordeaux Métropole, et l’attractivité du littoral, notamment le bassin   d’Arcachon.
Aires urbaines en Aquitaine ©INSEE 2011

Revenir en haut

La région