2 - Source des Eschourdes (commune de Donzacq)

Où l’on observe une source   dont les eaux proviennent d’aquifères   du Crétacé supérieur à l’Éocène

Accès au site

Observation de bassins sources dont les eaux proviennent d’aquifères  , de l’époque Crétacé supérieur à l’époque Éocène

Accès

Depuis le bourg de Donzacq, emprunter la Rue des Sources, qui descend, puis, quelques centaines de mètres après, la première route à gauche : le Chemin des Eschourdes. Pour se rapprocher au plus près de la source  , se garer avant que la route ne remonte.

Que voir ? Que conclure ?

Observation de bassins sources dont les eaux proviennent d’aquifères  , de l’époque Crétacé supérieur à l’époque Éocène

Illustrations

Parcourez les affleurements   en cliquant sur les vignettes ci dessous et découvrez les explications géologiques et interprétations hydrogéologiques.

Figure 2 : Bassin d'eau de la source des Eschourdes

Figure 2 : Bassin d’eau de la source des Eschourdes

Hydrogéologie

La source des Eschourdes est captée pour l’A.E.P. La station est située au bout de la route à une centaine de mètres des sources.
L’aquifère capté, éocène ou crétacé supérieur, d’ordinaire profond, parvient à la surface à la faveur de failles bordant le diapir. Avec un débit proche des 200 l/s, la source alimente 37 communes et fournit une eau à une température constante de 17°C. La bonne qualité des eaux témoigne de l’absence de circulation dans la masse salifère du diapir.

La source correspond à une zone de bassins comprenant de nombreuses arrivées d’eau. Il est possible de faire le tour de ces bassins, l’endroit est facile d’accès.
La pisciculture, installée à proximité, canalise cette eau pour son irrigation.

Revenir en haut