5 - Plage du Pavillon Royal (commune de Bidart)

Où affleurent les marnes à gypse du Trias, les calcaires roses du Danien (du Paléocène) et les sables du Plio-Quaternaire

Accès au site

Observation du Trias, des calcaires daniens (Paléocène) et des sables du Plio-Quaternaire

Accès

Carte de localisation de la plage Pavillon Royal - Bidart (© IGN, Convention N°0137/GIP ATGeRi)"
Carte de localisation de la plage Pavillon Royal - Bidart (© IGN, Convention N°0137/GIP ATGeRi)

Plan d'accès à la plage du Pavillon Royal - Bidart (© IGN 2009, Convention N°0137/GIP ATGeRi)"
Plan d’accès à la plage du Pavillon Royal - Bidart (© IGN 2009, Convention N°0137/GIP ATGeRi)

Que voir ? Que conclure ?

Observation du Trias, des calcaires daniens (Paléocène) et des sables du Plio-Quaternaire

Lire le complément d’informations dans le « Descriptif du terrain géologique » de la rubrique « Géologie du Pays-Basque ».

Illustrations

Parcourez les affleurements   en cliquant sur les vignettes ci-dessous et découvrez les explications géologiques et interprétations hydrogéologiques.

Figure 3 : Affleurement de la limite Crétacé-Tertiaire et du calcaire rose du Danien sur la plage du Pavillon Royal - Bidart

Figure 3 : Affleurement de la limite Crétacé-Tertiaire et du calcaire rose du Danien sur la plage du Pavillon Royal - Bidart

Géologie

La sédimentation du Paléocène s’inscrit dans l’histoire d’une période de déformations compressives qui affectent le Bassin Aquitain, de la fin du Crétacé jusqu’à l’Oligocène. Cette phase de raccourcissement, qui voit la création de la chaîne pyrénéenne, a eu de multiples effets sur la structure du bassin :

  • mise en place du complexe du chevauchement frontal Nord-pyrénéen au sud,
  • « flexuration » généralisée du bâti vers le sud et création d’un axe de subsidence pré-pyrénéen et d’un bombement au nord correspondant au seuil des Landes,
  • inversion tectonique des anciens bassins crétacés inférieurs (Arzacq, Tarbes, Parentis),
  • plissements qui s’atténuent vers les zones externes septentrionales.

L’essentiel de la déformation pyrénéenne s’est produit entre l’Yprésien (Eocène inférieur) et l’Oligocène, ce qui implique que le Paléocène peut être considéré comme anté-tectonique.

Hydrogéologie

L’aquifère profond du Paléocène s’étend sur les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées, des Landes jusqu’à l’Ariège.

  • en Gironde, le Paléocène, lorsqu’il existe, correspond à des faciès continentaux soulignant la vaste émersion qui a eu lieu à cette époque ;
  • au sud, le Paléocène est globalement limité par le « chevauchement frontal ». Il affleure dans l’unité de Sauvelade et au sud de Pau, puis s’enfonce dans le vaste bassin d’Arzacq ;
  • vers l’ouest, les faciès devenant plus profonds, l’aquifère disparaît ;
  • au nord-est, la limite du système contourne les anticlinaux de Roquefort et de Créon ;
  • dans les zones internes, la structure de l’aquifère du Paléocène est compliquée par les remontées diapiriques (Bastennes-Gaujacq, Saint-Pandelon et Dax, Thétieu) et les rides anticlinales (Audignon), qui portent souvent à l’affleurement ces formations.

Revenir en haut