5 - Plage du Pavillon Royal (commune de Bidart)

Où affleurent les marnes à gypse du Trias, les calcaires roses du Danien (du Paléocène) et les sables du Plio-Quaternaire

Accès au site

Observation du Trias, des calcaires daniens (Paléocène) et des sables du Plio-Quaternaire

Accès

Carte de localisation de la plage Pavillon Royal - Bidart (© IGN, Convention N°0137/GIP ATGeRi)"
Carte de localisation de la plage Pavillon Royal - Bidart (© IGN, Convention N°0137/GIP ATGeRi)

Plan d'accès à la plage du Pavillon Royal - Bidart (© IGN 2009, Convention N°0137/GIP ATGeRi)"
Plan d’accès à la plage du Pavillon Royal - Bidart (© IGN 2009, Convention N°0137/GIP ATGeRi)

Que voir ? Que conclure ?

Observation du Trias, des calcaires daniens (Paléocène) et des sables du Plio-Quaternaire

Lire le complément d’informations dans le « Descriptif du terrain géologique » de la rubrique « Géologie du Pays-Basque ».

Illustrations

Parcourez les affleurements   en cliquant sur les vignettes ci-dessous et découvrez les explications géologiques et interprétations hydrogéologiques.

Figure 4 : Formations plio-quaternaires sableuses sur la plage du Pavillon Royal - Bidart

Figure 4 : Formations plio-quaternaires sableuses sur la plage du Pavillon Royal - Bidart

Géologie

Les formations plio-quaternaires affleurent aussi au Pavillon Royal. La plage se situe majoritairement à l’extrémité d’une dépression fermée qui a piégé, par ses effets d’effondrement, des sables fluviatiles à la base et des sables éoliens en son sommet. Des intercalaires ligniteux sont parfois visibles, en fonction de l’érosion saisonnière que subit la plage.

Paléogéographie

Les sables plio-quaternaires de la plage du Pavillon Royal constituent un témoin lointain de la formation des sables des Landes, qui s’étendait beaucoup plus au sud avant son érosion partielle. Des réseaux fluviatiles alimentaient une vaste zone d’épandage sédimentaire au pied des Pyrénées. Cette zone était périodiquement et localement marquée par des lacs où se sont déposés les lignites des Landes. Ce dispositif sédimentaire se termine par une phase de dépôts éoliens, avec la mise en place de grandes dunes venues des plages de l’Atlantique.

Revenir en haut