8 - Falaises de la Malartrie et de Marqueyssac (communes de La Roque-Gageac, Vézac)

Où affleurent les calcaires bioclastiques   jaunes karstifiés de plate-forme moyenne du Coniacien moyen (-87 Ma env. - âge Crétacé supérieur)

Accès au site

Observation de calcaires bioclastiques   jaunes karstifiés de plate-forme moyenne du Coniacien moyen (-87 Ma env. - âge Crétacé supérieur)

Accès

En remontant, vers l’est, la vallée de la Dordogne par la route D703, qui va de Saint-Cyprien vers Souillac, on atteint les grands méandres qui sont encaissés dans les gorges de calcaires jaunes, bien visibles dans les falaises des rives concaves de Beynac et de la Roque-Gageac. Les sites les plus remarquables sont signalés sur la carte.

Carte de localisation du site à visiter (© IGN, Convention N°0137/GIP ATGeRi)"
Carte de localisation du site à visiter (© IGN, Convention N°0137/GIP ATGeRi)

Localisation des affleurements décrits (© IGN 2009, Convention N°0137/GIP ATGeRi)"
Localisation des affleurements décrits (© IGN 2009, Convention N°0137/GIP ATGeRi)

Que voir ? Que conclure ?

Observation de calcaires bioclastiques   jaunes karstifiés de plate-forme moyenne du Coniacien moyen (-87 Ma env. - âge Crétacé supérieur)

Illustrations

Parcourez les affleurements   en cliquant sur les vignettes ci-dessous et découvrez les explications géologiques et interprétations hydrogéologiques.

Figure 1 : Falaise des calcaires bioclastiques lités coniaciens à l'est du Château de Marqueyssac (Platel JP., 2013)

Figure 1 : Falaise des calcaires bioclastiques lités coniaciens à l’est du Château de Marqueyssac (Platel JP., 2013)

Géologie

Alors que les marnes gris-bleu de la base du Coniacien inférieur (Formation de la Rouquette) ne peuvent s’apercevoir que sporadiquement dans la base de la falaise de Beynac, plus de 2 km au nord-ouest, les imposantes falaises de calcaires du Coniacien moyen (Formation des Eyzies) constituent le trait dominant du paysage à l’est du Château de Marqueyssac.
Ce sont des calcaires bioclastiques, plus ou moins gréseux, jaunes, en bancs métriques, groupés en assises assez massives, aux faciès assez grossiers, souvent affectés de bioturbations. Une des caractéristiques de ces calcaires coniaciens est la grande fréquence de stratifications obliques [1], qui correspondent à des figures de courants tractifs (mégarides [2]) sur le fond de la mer. Les organismes vivants sont abondants (échinodermes, bryozoaires lamellibranches et rhynchonelles…).

Revenir en haut