8 - Falaises de la Malartrie et de Marqueyssac (communes de La Roque-Gageac, Vézac)

Où affleurent les calcaires bioclastiques   jaunes karstifiés de plate-forme moyenne du Coniacien moyen (-87 Ma env. - âge Crétacé supérieur)

Accès au site

Observation de calcaires bioclastiques   jaunes karstifiés de plate-forme moyenne du Coniacien moyen (-87 Ma env. - âge Crétacé supérieur)

Accès

En remontant, vers l’est, la vallée de la Dordogne par la route D703, qui va de Saint-Cyprien vers Souillac, on atteint les grands méandres qui sont encaissés dans les gorges de calcaires jaunes, bien visibles dans les falaises des rives concaves de Beynac et de la Roque-Gageac. Les sites les plus remarquables sont signalés sur la carte.

Carte de localisation du site à visiter (© IGN, Convention N°0137/GIP ATGeRi)"
Carte de localisation du site à visiter (© IGN, Convention N°0137/GIP ATGeRi)

Localisation des affleurements décrits (© IGN 2009, Convention N°0137/GIP ATGeRi)"
Localisation des affleurements décrits (© IGN 2009, Convention N°0137/GIP ATGeRi)

Que voir ? Que conclure ?

Observation de calcaires bioclastiques   jaunes karstifiés de plate-forme moyenne du Coniacien moyen (-87 Ma env. - âge Crétacé supérieur)

Illustrations

Parcourez les affleurements   en cliquant sur les vignettes ci-dessous et découvrez les explications géologiques et interprétations hydrogéologiques.

Figure 3 : Falaise des calcaires bioclastiques du Coniacien, au dessus du bourg de La Roque-Gageac

Figure 3 : Falaise des calcaires bioclastiques du Coniacien, au dessus du bourg de La Roque-Gageac

Paléoenvironnement

Ces calcaires se sont déposés dans un environnement de plate-forme marine peu à moyennement éloignée de la côte, pendant le début de la deuxième grande transgression du Crétacé supérieur, qui a recouvert tout le nord du Bassin Aquitain. Dans cette partie orientale de la plate-forme, existaient partout des milieux de dépôts agités par de nombreux courants sur des fonds sableux où vivaient de nombreux organismes benthiques : échinodermes, bryozoaires et mollusques.

Hydrogéologie

En termes d’hydrogéologie, cette formation calcaire constitue un réservoir très productif à porosité de fractures [1] ; l’eau de la nappe circulant surtout dans les conduits karstiques, les fractures et fissures, mais aussi dans la porosité matricielle quand les calcaires gréseux ne sont pas trop cimentés par la diagenèse. L’imperméable qui supporte cette nappe est constitué par les marneux grises de la Formation de la Rouquette (bien visibles au sud des Eyzies et près de Lascaux, à Montignac). Dans le secteur des châteaux, proche de la vallée, presque tout le réservoir est dénoyé, mais la nappe coniacienne existe sous tout le vaste plateau ondulé qui sépare la vallée de la Dordogne de celle de la Vézère, entre Montignac et Sarlat. Son écoulement est mis en évidence dans les coteaux où il existe une ligne de sources au-dessus des faciès plus marneux sous-jacents.

Revenir en haut