1 - La Citadelle de Blaye (commune de Blaye)

Où affleurent les calcaires silicoclastiques du Bartonien inférieur (-40 Ma environ - Eocène moyen)

Accès au site

Observation des calcaires silicoclastiques du Bartonien inférieur (- 40 Ma env. - Eocène moyen)

Accès

Dans la ville de Blaye, se rendre sur le bord de l’estuaire jusqu’à la halte nautique. Juste au nord, un petit chemin longe le pied de la falaise, sous les murs de la Citadelle.
Attention, suivant les années et les débroussaillages, l’ensemble du site n’est pas toujours accessible ; il peut, de plus, être dangereux au niveau des zones de surplomb. Des affleurements   se trouvent aussi dans les douves, côté ville, et en bordure du stade.

Carte de localisation du site à visiter (© IGN, Convention N°0137/GIP ATGeRi)"
Carte de localisation du site à visiter (© IGN, Convention N°0137/GIP ATGeRi)

Localisation des affleurements décrits (© IGN 2009, Convention N°0137/GIP ATGeRi)"
Localisation des affleurements décrits (© IGN 2009, Convention N°0137/GIP ATGeRi)

Que voir ? Que conclure ?

Observation des calcaires silicoclastiques du Bartonien inférieur (- 40 Ma env. - Eocène moyen)

Illustrations

Parcourez les affleurements   en cliquant sur les vignettes ci-dessous et découvrez les explications géologiques et interprétations hydrogéologiques.

Figure 2 : Organisation de la sédimentation chenalisante des calcaires silicoclastiques de l'Eocène moyen (© Platel JP., 2015)

Figure 2 : Organisation de la sédimentation chenalisante des calcaires silicoclastiques de l’Eocène moyen (© Platel JP., 2015)

Géologie

Les terrains les plus anciens se trouvent sur l’axe de l’anticlinal, au nord du site. Le pendage des couches vers le sud est faible, mais cependant visible. Sur une quinzaine de mètres cumulés, la falaise permet de voir la superposition assez désordonnée de calcaires bioclastiques à chenaux gréso-graveleux, entrecoupés de très nombreuses discontinuités et de chenaux ravinants. Les clinoformes progradants et les mégarides à stratifications obliques, témoins des courants sur le fond de la mer, sont inclinés vers le nord-ouest. Les couches sont riches en débris de fossiles (échinodermes, mollusques, foraminifères, dont des milioles et des alvéolines).

Revenir en haut