1 - La Citadelle de Blaye (commune de Blaye)

Où affleurent les calcaires silicoclastiques du Bartonien inférieur (-40 Ma environ - Eocène moyen)

Accès au site

Observation des calcaires silicoclastiques du Bartonien inférieur (- 40 Ma env. - Eocène moyen)

Accès

Dans la ville de Blaye, se rendre sur le bord de l’estuaire jusqu’à la halte nautique. Juste au nord, un petit chemin longe le pied de la falaise, sous les murs de la Citadelle.
Attention, suivant les années et les débroussaillages, l’ensemble du site n’est pas toujours accessible ; il peut, de plus, être dangereux au niveau des zones de surplomb. Des affleurements   se trouvent aussi dans les douves, côté ville, et en bordure du stade.

Carte de localisation du site à visiter (© IGN, Convention N°0137/GIP ATGeRi)"
Carte de localisation du site à visiter (© IGN, Convention N°0137/GIP ATGeRi)

Localisation des affleurements décrits (© IGN 2009, Convention N°0137/GIP ATGeRi)"
Localisation des affleurements décrits (© IGN 2009, Convention N°0137/GIP ATGeRi)

Que voir ? Que conclure ?

Observation des calcaires silicoclastiques du Bartonien inférieur (- 40 Ma env. - Eocène moyen)

Illustrations

Parcourez les affleurements   en cliquant sur les vignettes ci-dessous et découvrez les explications géologiques et interprétations hydrogéologiques.

Figure 5 : Coupe géologique des terrains de l'Eocène, dans l'axe de l'anticlinal de Listrac-Blaye

Figure 5 : Coupe géologique des terrains de l’Eocène, dans l’axe de l’anticlinal de Listrac-Blaye

(figure extraite du rapport BRGM/RP-52514-FR - Platel et al., 2003)

Hydrogéologie

On constate sur la coupe, longeant l’axe de l’anticlinal, que les terrasses pléistocènes reposent directement sur les calcaires, tant à Cussac, qu’au fond de l’estuaire actuel. Les argiles du Flandrien, qui les recouvrent, rendent ces aquifères captifs : les pressions stabilisent le niveau piézomètrique au-dessus du niveau du sol des marais (voir aussi l’arrêt 2 de la balade dédié à l’Ile Nouvelle).

Revenir en haut