4 - Fontaine chaude (commune de Dax)

Où l’on observe la source   à l’origine de la Fontaine chaude de Dax, dont les eaux proviennent de calcaires dolomitisés du Crétacé supérieur

Accès au site

Présentation de la source   à l’origine de la Fontaine chaude de Dax, dont les eaux proviennent de calcaires dolomitisés du Crétacé supérieur

La fontaine se situe dans le centre-ville de Dax.

Que voir ? Que conclure ?

Présentation de la source   à l’origine de la Fontaine chaude de Dax, dont les eaux proviennent de calcaires dolomitisés du Crétacé supérieur

Consultez l’article du magazine du Sud-Ouest du 16 mars 2013 : « Pourquoi la Fontaine-Chaude est-elle chaude ? »

Généralités

Le premier nom de la ville fut Aquae Tarbellicae, qui signifie « les eaux des Tarbelles », du nom du peuple aquitain, proche des Vascons. Le nom de la ville deviendra successivement Acqs, d’Acqs, puis enfin Dax. A son emplacement actuel, s’étendait auparavant une cité lacustre  . Peu à peu, les apports de l’Adour comblèrent le lac, et la cité, d’abord bâtie sur pilotis, put s’étendre sur la terre ferme.

Figure 1 : La statue du « légionnaire et son chien » - Dax

Figure 1 : La statue du « légionnaire et son chien » - Dax

Histoire

Dax est une ville thermale, réputée depuis la plus haute Antiquité pour ses eaux chaudes. L’origine de son thermalisme y est plus que millénaire, puisque les Romains déjà l’exploitaient. Ainsi, « la légende du chien du légionnaire » illustre la découverte des bienfaits des eaux chaudes de Dax par son premier curiste : un légionnaire en garnison dans la cité des eaux avait un chien perclus de rhumatismes. Partant en campagne et sachant que son pauvre chien ne pourrait pas le suivre, il se résolut à le noyer. S’armant de courage, il le jeta dans l’Adour. Quand le légionnaire revint, il eut la surprise de retrouver son chien revigoré par la boue thermale dans laquelle il avait échoué au bord du fleuve. Le thermalisme était né.

Sur la place de la cathédrale, se trouve la statue du légionnaire accueilli par son chien.
Référence : http://pandalandais.blogspot.com

Revenir en haut