5 - Château de Cuzorn

Où affleurent les calcaires bioclastiques   jaunes karstifiés de plate-forme moyenne du Coniacien moyen (-87 Ma   env. - âge Crétacé supérieur)

Accès au site

Observation des calcaires bioclastiques   jaunes karstifiés de plate-forme moyenne du Coniacien moyen (-87 Ma   env. - âge Crétacé supérieur)

Accès

A partir de la route N710 qui va de Fumel à Sauveterre-la-Lémance, prendre la 3ème petite rue vers l’est, dans le bourg de Cuzorn, puis continuer une centaine de mètres jusqu’au pied de la falaise qui supporte les ruines du château.

Que voir ? Que conclure ?

Illustrations

Parcourez les affleurements   en cliquant sur les vignettes ci dessous et découvrez les explications géologiques et interprétations hydrogéologiques.

Figure 3 : Conduit karstique sur fracture tectonique dans le niveau inférieur (Platel JP., 2013)

Figure 3 : Conduit karstique sur fracture tectonique dans le niveau inférieur (Platel JP., 2013)

Hydrogéologie

En termes d’hydrogéologie, les calcaires gréseux du Coniacien constituent un très bon réservoir à perméabilité importante en relation avec la forte porosité existant dans le karst (fissures, fractures tectoniques élargies, conduits) et, quand les grès calcaires ne sont pas trop cimentés par la diagenèse, dans la porosité matricielle.
C’est à partir de l’émersion de la région, dès le Tertiaire et surtout au Quaternaire, que le processus de karstification en domaine continental altère les calcaires en suivant leur fissuration. Les conduits du karst sont maintenant dénoyés, car situés bien au-dessus du niveau de la nappe. C’est le résultat de l’encaissement de la rivière. On voit sur la photo de la falaise de Cuzorn qu’il existe deux niveaux de cavités alignées, ce qui témoigne des phases de stagnation de l’encaissement de la Lémance au cours du Quaternaire, niveau de base de la nappe d’eau souterraine.

Revenir en haut