2.1 Spatialisation de la recharge

L’évaluation du renouvellement de la ressource doit s’appuyer sur une meilleure prise en compte de différentes composantes de l’infiltration en surface et dans les premiers mètres de profondeur. On peut distinguer deux grands types de recharge des aquifères   : les flux considérés comme diffus sur l’ensemble du bassin  , ou les flux localisés à travers l’infiltration depuis les cours d’eau notamment. Cette deuxième tâche vise à mieux préciser l’importance respective de ces deux composantes diffuses et localisées dans la recharge des aquifères   de bordure, et de quantifier ces composantes pour évaluer le renouvellement de la ressource en eau. Le travail proposé ici permet d’aborder les processus de recharge aux différentes échelles (de la source à l’écoulement régional), et proposera d’établir le lien entre ces deux échelles.

Objectifs

  • A. Caractériser les propriétés morphologiques et de karstification des affleurements  
  • B. Intégrer la variabilité des objets géologiques dans l’étude de la variabilité spatiale de la recharge des aquifères  

Programme de travail

1. Caractérisation morphologique à haute résolution

2 1 1L’évaluation de la recharge des aquifères   repose en partie sur la caractérisation et la cartographie des conditions d’infiltration. En vue d’une meilleure représentation de cette recharge, notamment dans les modèles, divers outils à la fois classiques mais aussi innovants sur le territoire (MNT HR - Modèle Numérique de Terrain Haute Résolution - par LiDAR) seront utilisés à plusieurs échelles.
Phase prévue en juillet 2021

Durée prévue 4 mois

Avancées

  • A venir
Valorisation des résultats


  • A venir

2. Étude géomorphologique et karstologique des sites pilotes

2 1 2L’approche morpho-karstique   de terrain couplée à une analyse du MNT (Cabaret et al., 2019) doit permettre d’établir un diagnostic karstique   à l’échelle de sites pilotes (voir tâche 2.2) afin, entre autres, de reconstituer les grandes étapes de l’évolution des niveaux de base, le rôle des couvertures sédimentaires et des formations superficielles sur les étapes de la karstification ou encore d’aider à la délimitation du pourtour des bassins versants hydrogéologiques des sites pilotes.
Phase prévue en janvier 2022

Durée prévue 18 mois

Avancées

  • A venir
Valorisation des résultats


  • A venir







Article mis à jour le 5 février 2021

Revenir en haut