Archives - Aquifères calcaires karstifiés libres du Jurassique moyen et supérieur

Description

Les séries calcaires, déposées au Jurassique moyen (Dogger) et supérieur (Malm) sur une grande partie du bassin   Adour-Garonne, affleurent dans le nord du bassin   Adour-Garonne, sur la moitié nord du département de la Charente, mais également dans les Causses du Quercy (Lot) et les Grands Causses (Aveyron). Ces niveaux s’enfoncent en direction du sud-ouest sous les dépôts du Crétacé et du Tertiaire. L’épaisseur de cette formation varie de 200 à 300 m en fonction des secteurs.

Ces calcaires sont fréquemment karstifiés et renferment des aquifères   de grande extension qui reposent sur les marnes du Toarcien. Il s’agit en fait d’aquifères   multicouches, séparés par des formations perméables à semi-perméables.

Ces aquifères   karstiques  , localement très productifs, sont intensément exploités pour l’usage AEP  , mais également agricole dans le secteur charentais.

Etat de la nappe   d’eau souterraine

Retournez aux informations récentes : 2 dernières années hydrologiques.

Trouvez ci-dessous un historique des bilans des niveaux d’eaux souterraines   :

  • Etat en novembre-décembre 2014 (bilan au 07/01/2015) : Les aquifères   ont connu plusieurs petits pics de recharge   durant le mois de novembre 2014, puis ont entamé une phase de tarissement. Les niveaux sont actuellement inférieurs à la normale avec une tendance à la baisse lente et à la stabilisation dans certains secteurs. Les stocks renouvelables ne sont pas encore reconstitués, mais devraient l’être durant les prochaines semaines.
  • Etat en octobre 2014 (bilan au 03/11/2014) : Ces aquifères   connaissent une dynamique semblable aux autres aquifères   du bassin   Adour-Garonne. Le mois d’octobre est caractérisé par une stabilisation des niveaux. Ceux-ci sont globalement conformes aux moyennes, habituellement observés à cette période de l’année, pour les aquifères   karstiques   du nord de Midi-Pyrénées. En Poitou-Charentes, les niveaux restent supérieurs à la normale, traduisant une année de recharge   plus favorable dans ce secteur.
  • Etat en août 2014 (bilan au 09/09/2014) : Dans le secteur de Poitou-Charentes, les systèmes ont réagi aux pluies estivales et des pics de recharge  , peu intenses mais rapides, ont été observés dans la première quinzaine d’août. Ces événements ont ensuite été suivis d’une période de tarissement rapide. Globalement les niveaux y sont toujours supérieurs à très supérieures à la moyenne observée.
    Dans les causses de Midi-Pyrénées, la phase de stabilisation entamée au mois de juillet s’est poursuivie au cours du mois d’août. Les niveaux sont conformes aux valeurs habituellement observées à cette période de l’année, ou légèrement supérieurs.
  • Etat en juillet 2014 (bilan au 01/08/2014) : Dans le secteur de Poitou-Charentes, les dynamiques piézométriques sont toujours à la stabilisation et à la baisse légère des niveaux, dans la continuité de ce qui était déjà observé au mois de juin. Dans les piézomètres, un tarissement lent est observé depuis le début du mois de mars, avec des niveaux toujours supérieurs à la normale pour cette période de l’année. Dans les causses de Midi-Pyrénées, le tarissement a été plus intense et la phase de stabilisation est confirmée au cours du mois de juillet. Les niveaux sont conformes aux valeurs habituellement observées à cette période de l’année.
  • Etat en juin 2014 (bilan au 07/07/2014) : Dans le secteur de Poitou-Charentes, les dynamiques piézométriques sont toujours à la stabilisation et à la baisse des niveaux. Dans les piézomètres, un tarissement lent est observé depuis le début du mois de mars, avec des niveaux toujours supérieurs à la normale pour cette période de l’année.
    Dans les Causses de Midi-Pyrénées, le tarissement a été plus intense et la phase de stabilisation est maintenant bien engagée. Les niveaux sont conformes aux valeurs habituellement observées à cette période de l’année.
  • Etat en mai 2014 (bilan au 04/06/2014) : Dans le secteur de Poitou-Charentes, les dynamiques piézométriques sont à la stabilisation et à la baisse des niveaux. Dans les piézomètres, un tarissement lent est observé depuis le début du mois de mars, avec des niveaux globalement supérieurs à la normale pour cette période de l’année. Un léger pic de recharge   a été observé vers la fin mai et sera probablement suivi d’une nouvelle phase de tarissement au cours du mois de juin.
  • Etat en avril 2014 (bilan au 11/05/2014) : Dans le secteur de Poitou-Charentes, les dynamiques piézométriques sont à la stabilisation et à la baisse des niveaux. Dans les piézomètres, un tarissement lent est observé depuis le début du mois de mars, avec des niveaux supérieurs à normaux pour cette période de l’année.
  • Etat en mars 2014 (bilan au 07/04/2014) : Dans les aquifères   karstiques   du Jurassique du nord du bassin   Adour-Garonne, les pluies de la fin février ont permis de générer un épisode de recharge   important au début du mois de mars, suivi d’une phase de tarissement. Dans les sources karstiques   du Lot et de l’Aveyron, un second épisode de recharge   de faible intensité est survenu à la fin du mois de mars.
    Dans les piézomètres de Charentes, les niveaux piézométriques sont supérieurs à très supérieurs à la normale.
    L’épisode de recharge   de février-mars 2014 présente une période de retour comprise entre 5 et 10 ans humides.
  • Etat en février 2014 (bilan au 05/03/2014) : Dans les aquifères   karstiques   du Jurassique du nord du bassin   Adour-Garonne, la situation est assez contrastée. Dans le département de la Charente, la recharge   s’est amorcée très tôt, dès le début du mois de janvier et les niveaux ont continué de monter pendant le mois de février, jusqu’à atteindre des valeurs très supérieures à la normale. En Charente-Maritime, plusieurs petites séquences de recharge   se sont enchaînées au mois de janvier, puis une recharge   plus importante est survenue à la fin du mois de janvier. Depuis début février, un tarissement lent et peu intense est observé. Dans l’Aveyron, les niveaux ont atteint des valeurs normales pour cette période de l’année et la tendance est à la baisse.
  • Etat en décembre 2013 (bilan au 08/01/2014) : Comme dans les autres systèmes, les aquifères   karstiques   du Jurassique moyenne et supérieur ont bénéficié d’un petit épisode de recharge   au début du mois de novembre 2013. Cet évènement peu intense a été rapidement suivi par une phase de tarissement au cours du mois de décembre. Ces systèmes étant très réactifs, les niveaux actuels sont revenus majoritairement à la normale, avec une dynamique à la baisse traduisant la fin de l’épisode de tarissement.
  • Etat en octobre 2013 (bilan au 05/11/13) : Dans les forages de Poitou-Charentes captant les calcaires karstifiés du Jurassique, les niveaux sont toujours supérieurs à la normale, et la tendance est maintenant à la stabilisation des niveaux. Un épisode de recharge   a été observé en septembre sur ces aquifères   et une recharge   lente est observée depuis le mois d’octobre dans l’Angoumois.
    Les aquifères   karstiques   du Lot et de l’Aveyron sont également en phase de stabilisation du tarissement et le maximum des basses eaux a probablement été atteint au cours du mois d’octobre. Les niveaux sont également supérieurs à la normale pour cette période de l’année.
    Comme dans le reste du bassin   Adour-Garonne, l’étiage 2013 aura été particulièrement favorable pour ces aquifères   karstiques  , du fait des réserves importantes constituées au cours du premier semestre.
  • Etat en août 2013 (bilan au 02/09/2013) : Dans les forages de Poitou-Charentes captant les calcaires karstifiés du Jurassique, les niveaux sont toujours très supérieurs à la normale, même si une baisse lente est observée depuis le mois de juillet. Les niveaux sont en effet soutenus par un épisode de recharge   très marqué et constitué de plusieurs épisodes tarifs. Comme dans le reste du bassin  , le maximum d’étiage devrait être peu marqué cette année sur ces aquifères  .
    Les données sur le débit des sources karstiques   du Lot et de l’Aveyron sont peu nombreuses sur le mois d’août, mais les données mesurées sur la source   de la Gourgue (82) montrent une phase de tarissement, avec un niveau « moyen » pour cette période de l’année.
  • Etat en juillet 2013 (bilan au 01/08/2013) : Dans les forages de Poitou-Charentes captant les calcaires karstifiés du Jurassique, des séquences de recharge   ont été observées au cours de moins de juin. Depuis, une baisse lente et constante des niveaux est observée, confirmant ainsi le déclenchement de la phase de tarissement général. Les niveaux sont cependant toujours très supérieurs à la normale pour cette période de l’année, traduisant ainsi la présence de stocks très importants.
    Les sources issues des aquifères   karstiques   du Lot et de l’Aveyron ont davantage réagi au ralentissement des précipitations. Une nouvelle phase de tarissement est survenue tout au long du mois de juillet, amenant ainsi les niveaux à des valeurs inférieures à la normale.
  • Etat en avril 2013 (bilan au 06/05/2013) : Des petites séquences de pluie ont engendré de petits épisodes de recharge   au cours du mois d’avril. Les dynamiques sont très constatées en fonction des secteurs, mais globalement la tendance est à la stabilisation des niveaux. Cet aquifère   aura bénéficié d’une bonne recharge   hivernale, soutenue par une recharge   printanière de plus faible intensité. Les précipitations du mois de mai seront prédominantes pour le déclenchement de la phase de tarissement.
  • Etat en mars 2013 (bilan au 04/04/2013) : Les pics des plus hautes eaux ont été observés dans le courant du mois de juillet pour les aquifères   karstiques   du Jurassique moyen et supérieur. Les recharges ont été d’une intensité particulièrement importante avec des périodes de retour supérieures à 10 ans. Depuis le début du mois de mars, un tarissement net est amorcé, amenant les niveaux à des valeurs supérieures à la normale, voire même moyennes. Cependant, de nouvelles séquences de pluies importantes pourraient générer un nouvel épisode de recharge   d’ici le mois de mai.
  • Etat en février 2013 (bilan au 06/03/2013) : La situation est très favorable dans le secteur Poitou-Charentes de l’aquifère   karstique   du Jurassique. Ces systèmes ont pleinement profité des précipitations survenues ces dernières semaines, et une dynamique de recharge   intense a été amorcée dès le mois de janvier. Dans ces niveaux karstiques  , les niveaux sont très supérieurs à la moyenne, et le ralentissement des précipitations depuis ces deux dernières semaines a permis une stabilisation des niveaux.
  • Etat en décembre 2012 (bilan au 08/01/13) : En fonction des secteurs géographiques, la situation hydrogéologique des aquifères   calcaires karstifiés libre du Jurassique moyen et supérieur diffère. En effet, dans la partie nord de l’aquifère  , située dans la région Poitou-Charentes, la recharge   a déjà été amorcée et les niveaux sont supérieurs à la normale. Une première phase de stabilisation des niveaux est même observée. Par contre, dans la partie lotoise et aveyronnaise de l’aquifère  , les précipitations n’ont pas permis d’entamer une réelle dynamique de recharge  . Les niveaux y sont inférieurs, voire même très inférieurs à la moyenne et sont toujours en phase de stabilisation. Ces aquifères   auront besoin de précipitations intenses et fréquentes pour permettre une reconstitution durable des stocks.

Revenir en haut