Inondations aux alentours de l’Adour et de la Garonne

Depuis ce jeudi 30 janvier, 10 heures, le département de la Gironde est placé en vigilance Orange pour les crues de la Garonne et Dordogne : les coefficients de marée en hausse combinés à des débits élevés justifient une vigilance particulière sur tous les secteurs sous influence maritime.

Le département des Landes reste aussi placé en vigilance Orange pour une crue importante sur l’Adour et la Midouze en cours de propagation ; et l’influence des marées.



Situation du jeudi 30 janvier au matin
2014 crue2
L’événement pluvieux de ces derniers jours a engendré une crue généralisée sur l’ensemble du bassin   de l’Adour. Les sols restent saturés. Sur l’Adour et la Midouze, une importante crue se propage très lentement.

Les coefficients de marée augmentent jusqu’à samedi et se conjuguent avec une surcote météo persistante et des débits élévés sur les cours d’eau de l’Adour, la Garonne et la Dordogne. Des débordements dommageables seront observés le long de ces cours d’eau.



Evolution prévue de la situation

La situation météo reste relativement perturbée ce jeudi 30 janvier. Des précipitations persistent contribuant à maintenir le niveau des cours d’eau déjà en crue.
De plus, du fait de l’augmentation des coefficients de marées, certains estuaires de la façade atlantique atteignent ou dépassent le niveau des premiers débordements.

La décrue est désormais bien marquée sur l’Adour moyen en amont de la confluence avec la Midouze. En aval de cette confluence, le niveau de l’eau se stabilise.
Sur la Midouze, la crue est lente et importante, du fait des précipitations importantes du début de la semaine.
La crue de l’Adour se propage sur sa partie maritime. Et les coefficients de marée deviennent plus importants (mercredi après-midi coefficient de 88, jeudi matin 95 et après-midi 101).
Sur la Garonne et la Dordogne, les marées à coefficients en hausse combinées à des crues qui se propagent font craindre des débordements jeudi et vendredi.

Conséquences possibles

  • Des inondations importantes sont possibles.
  • Les conditions de circulation peuvent être rendues difficiles sur l’ensemble du réseau et des perturbations peuvent affecter les transports ferroviaires :
  • Des coupures d’électricité peuvent se produire.
  • Les digues peuvent être fragilisées ou submergées.

Revenir en haut

Actualités