Parution du numéro 31 de « Lignes d’eau »

L’ Agence de l’Eau Adour-Garonne édite « Lignes d’Eau », une lettre d’informations à parution mensuelle.

Chaque numéro propose des articles, des brèves, et des rendez-vous, ainsi que des découvertes, notamment de sites Web, d’évènements ou d’éditions.

Le numéro 31 de « Lignes d’eau » du mois de janvier 2013 est consultable sur : http://cgi.dolist.net/

L’évènement du 2 février : Journée mondiale des zones humides
Etangs, lagunes, marais salants, mares, marais, ruisseaux, tourbières, vallées alluviales, prairies inondables… Les zones humides ont leur journée mondiale, le 2 février, jour anniversaire de la convention sur les zones humides, la Convention de Ramsar, du nom de la ville d’Iran où elle a été signée le 2 février 1971. Cet événement est l’occasion de faire découvrir ces milieux, de sensibiliser le public à leurs valeurs et leurs avantages, ainsi que de rappeler les objectifs fixés depuis 42 ans par la Convention de Ramsar.
Le slogan choisi « Les zones humides protègent notre eau » pour 2013, « Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau », reflète l’interdépendance cruciale entre l’eau et les zones humides. L’utilisation rationnelle des zones humides est essentielle pour la gestion durable de l’eau.
Le 2 février est l’occasion de mettre en lumière le travail des gestionnaires, des usagers, des élus et des scientifiques pour préserver et restaurer ces zones humides. Tous portent des objectifs de gestion de l’eau pour les fonctions et les services rendus par ces milieux.

Les chiffres : 13,3 milliards d’euros pour gérer l’eau en France
Les 10e programmes d’intervention des six agences de l’eau métropolitaines (Adour-Garonne, Artois-Picardie, Loire-Bretagne, Rhin-Meuse, Rhône Méditerranée et Corse, Seine Normandie) ont été approuvés fin 2012.
Ils cumulent des aides de 13,3 milliards d’euros :

  • 68 % sont affectés à la lutte contre les pollutions (55,8 % pour réduire les pollutions domestiques, 5,7 % pour les pollutions industrielles et 6,5 % pour les pollutions agricoles),
  • 10,3 % pour la gestion des milieux aquatiques,
  • 8,4 % pour la sécurité de l’alimentation en eau potable  ,
  • 6,5 % pour la gestion quantitative des milieux aquatiques et l’adaptation au réchauffement climatique,
  • 3,7 % pour les études et l’amélioration de la connaissance,
  • 1,5 % pour la planification,
  • 1 % pour les actions de solidarité internationale (loi   Oudin/Santini),
  • 0,6 % aux actions d’information et de sensibilisation du public.
    Rappelons que le 10e programme de l’agence de l’eau Adour-Garonne s’élève lui à 1,9 milliard pour les six ans à venir, en augmentation de 24 % par rapport au 9e programme (1,3 milliard d’euros).

Parmi les autres thèmes concernant l’Eau souterraine abordés dans cette lettre :

  • Une loi  -cadre sur la biodiversité pour 2013 : Laurent Roy, nouveau directeur de l’eau et de la biodiversité à la direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature (ministère du Développement durable) a pour mission principale de préparer d’ici l’été le projet de loi  -cadre sur la biodiversité, tracer les contours d’une agence nationale chargée de ce chantier, préciser les règles de gestion des ressources en eau et fixer le cap des organisations dont il assure désormais la tutelle (parcs naturels régionaux, ONF, Conservatoire du littoral…)
  • L’Agence organise une journée sur les réseaux de surveillance : L’agence de l’eau Adour-Garonne convie l’ensemble de ces partenaires à participer à une journée d’échanges le 24 janvier à Toulouse sur les réseaux de surveillance de la qualité des eaux douces du bassin   Adour Garonne. Depuis toujours, elle a recherché la collaboration des collectivités locales (conseils régionaux et généraux, Parcs, syndicats des eaux, institutions…) pour surveiller la qualité des milieux aquatiques.
    Une information sur les nouveautés du 10e programme d’intervention et un rappel sur les différents dispositifs de surveillance du bassin   compléteront l’objectif essentiel de cette journée : partager les expériences des partenaires locaux à travers leurs témoignages, notamment celui du conseil général de la Gironde, du conseil général des Landes et du syndicat mixte de la rivière Tarn. Une restitution de cette journée et l’ensemble des documents associés seront mis à la disposition du public sur le site Internet de l’agence après le 24 janvier.

Les anciens numéros de « Lignes d’Eau » sont à consulter ici.

Revenir en haut

Actualités